Les oiseaux

Le banc d’arguin est localisé sur l’un des 8 grands couloirs migratoires de la planète. Ou nomme cet axe de transit « Voie Est-Atlantique » parce qu’elle sert de trait d’union entre l’Afrique et les régions proche des pôles au niveau de l’Europe et de la Russie.  Plus de 200 espèces différentes ont été dénombrées depuis sa création en 1972.

banc d'arguin

Les passereaux, survolent généralement quelques temps au moment de leur migration postnuptiale, aux abords de la réserve naturelle. Certains y prennent le temps d’une petite pause pour retrouver des forces.

Bruant des neiges

Traquet motteux

Les anatidés qui rassemblent notamment les oies, les canards et les cygnes sont visibles sur le banc d’arguin lors de la période d’hivernage.

Bernache cravant (juvénile)

Harle huppé (mâle)

Les limicoles sont de petits échassiers qui apprécient beaucoup la zone découverte lorsque la marée est basse. On nomme également cette zone l’« estran ». La variété et la quantité des animaux qui y cohabitent (annélides, crustacés, mollusques…) attirent les limicoles. Ces derniers, sont de grands migrateurs qui se reproduisent surtout dans le nord de l’Europe. Le bassin d’Arcachon représente plus qu’un point de repos dans leur voyage pour eux. Certains y passent quelques mois, et ils vivent donc entre les vasières nourricières qui se découvrent à marée basse et les zones de sable constamment émergés comme banc d’Arguin et l’Ile aux Oiseaux.

Barge rousse

Huîtrier pie au nid

Les laridés rassemblent les mouettes et les goélands. Ces oiseaux sont bien armés pour vivre au bord de la mer, même dans des conditions difficiles. La vie en milieu côtier, leur permet d’habiter toute au long de l’année sur le banc d’arguin. Certains d’entre eux, comme les goélands en profitent même pour se reproduire. Ce n’est pas le cas des mouettes qui abandonnent le banc d’Arguin au printemps pour aller se reproduire dans des zones plus calmes comme au bord des lacs, des étangs ou dans des marais.

 

Goélands bruns.

Mouettes mélanocéphales en plumage nuptiale

Les sternidés comme notamment les Sternes caugeks pondent et couvent leurs oeufs tout au long de l’année sur la réserve depuis 1974, dans une zone de protection intégrale (ZPI) interdite d’accès. C’était l’une des plus importante colonie d’Europe de sterne dans les années 80 et 90 (près de 4700 couples en 1991), la colonie du banc d’Arguin s’est quelque peu amoindrie au début des années 2000, suite à une baisse des réserves de petits poissons (anchois et sardines) qui sont le met favori des sternes.

dune du pyla

Dès 2010, alors que la colonie avait l’air de s’équilibrer sur un chiffre comprit entre 2500 et 3000 couples, les Milans noirs ont fait leur apparition. Ces oiseaux opportunistes ont commencé à avoir besoin de se mettre à la recherche de nourriture à cause de la fermeture des décharges à ciel ouvert. Depuis, les Milans noirs, mettent en difficulté la présence des sternes.

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates